Rechercher

Météo Naizin © meteocity.com

Origine du nom Naizin

L'origine du nom Naizin est en fait inconnue.

La première apparition de nom Naizin remonte à 1253, sous la forme de "Neiden",

puis plus tard de "Neidin", "Neizin", "Neyzin".

Il s'agirait peut être de la forme bretonne du Saint fondateur:Lezunin ou Luzunin.

Il n'y a cependant aucune confirmation.

1790

La paroisse de Naizin est érigéé en commune en janvier 1790.

François LE BOUVIER, laboureur à Loslevenin a été le premier maire de Naizin à partir du 2 mars 1790.

Gérard CORRIGNAN est actuellement le maire de la commune depuis 1983 (réélu en 1989, 1995, 2001, 2008 et 2014)

Population: chiffres

Après la Révolution des chiffres exacts sont disponibles pour la commune.

                                1790   :    1861 habitants

                                1841    :    2003

                                1861    :    2109

                                1891    :    2268

                                1911     :   2621

                                1931    :    2292

                                1946    :    2217

                                1968    :    1887

                                1999    :    1552

                                2006    :   1644

                                         2011     :    1733

                                2016    :    1790

 

Les guerres

les naizinois ont participé à divers conflits et les archives nous ont conservé de nombreuses traces

de leur bravoure et de leurs sacrifices depuis 1870.

la guerre de 1870-1871

La guerre déclarée par la France à la Prusse le 19 juillet 1870 s'achevera par la capitulation de l'empereur

Napoléon III à Sedan , puis par l'armistice du 28 janvier 1871 qui fit perdre les provinces d'Alsace et de Lorraine.

Les archives ont permis de connaître les noms de quatre naizinois morts pour le France durant cette guerre.

Il s'agit de Louis GUILLEMIN 22 ans, Jean Marie EONIN 27 ans, Jean Mathurin GUILLARD 24 ans et Jean Marie DANDEL 30 ans.

La guerre de 1914-1918

Le samedi 1er août 1914, le toscin sonne au clocher de Naizin, c'est la mobilisation générale.

Le nombre exact des Naizinois tués au combat ou morts des suites de blessures de guerre n'est pas connu avec certitude.

Le monument aux morts porte 125 noms, de même que la liste imprimée conservée aux archives municipales:

29 en 1914, 27 en 1915, 34 en 1916, 12 en 1917, 21 en 1918, 1 en 1919 et 1 en 1920.

Le monument aux morts est inauguré le dimanche 15 avril 1923, il représente un soldat blessé et sa mère portant la coiffe de Naizin.

 On peut y lire deux inscriptions: Parréz nain d'he bugalé marù aveit er vro 1914-1918 et A la mémoire des enfants de Naizin morts pour la France 1914-1918.

la guerre de 1939-1945

Le 1er septembre 1939, l'invasion de la Pologne par les troupes allemandes prouve que le temps des épreuves est revenu.

La mobilisation générale est immédiatement décrétée en France, qui entre en guerre avec l'Allemagne dès le 3 septembre.

De nombreux Naizinois sont mobilisés.

Dans la nuit du 14 au 15 janvier 1943, Lorient est visé par les bombardements.

Mais la précision des bombardements laisse à désirer: A Naizin, les bombes incendient le village du Petit Cosquer ou Loge Charrier.

Par ailleurs des mouvements de résistance s'organisent à Naizin

La Libération: le vendredi 4 août 1944, dans l'après midi, les Américains arrivent à Pontivy, venant de Noyal.

Les résistants de Naizin rentrent chez eux et le soir même chantent la Marseillaise en saluant le monument aux morts

Pour des renseignements supplémentaires:

Naizin au cours des siècles de Charles Floquet.

le costume traditionnel

Le costume traditionnel de Naizin-celui qui fut porté après la guerre de 1870-est identique à celui porté dans les 18 communes du groupe dit" de Pontivy":

veste blanche à parements noirs et chapeau à guides pour les hommes et coiffes à ailes plus ou moins longues selon les époques,

ou capot ribot en velours noir doublé de rouge, robe avec parements de velours noir recouverte d'un tablier noir uni ou brodé en couleurs.

Les hommes ont abandonné le costume traditionnel après la guerre de 1914-1918.

Quant aux femmes, elles ont porté quotidiennement la coiffe, mais de plus en plus rarement la robe et le tablier jusque vers 1960